mardi 23 mars 2010

Un wagon rempli de larmes en route pour la France

Deux amis, pour la vie! Photo chc


Après un séjour passionnant mais court, nous sommes dans le train en direction de Paris, des larmes plein les yeux.

Chacun vaque à ses occupations. Nous mangeons pour nous réconforter et entre deux grignotages, nous nous racontons nos meilleurs souvenirs. "Pourquoi les derniers jours sont-ils toujours les meilleurs?" soupire Amélie B. 

Le week-end et le lundi 22 étaient sûrement les meilleures journées passées avec les Allemands. De fortes relations se sont créées. N'oublions pas ces fous rires entre nous. Le rire est une langue internationale. Nos correspondants étaient gentils et très accueillants.

Nous avons aussi apprécié de découvrir la ville à la fois moderne et ancienne, le zoo, l'atelier Gutenberg, le shopping, le bowling et bien sûr la patinoire et le restaurant "Zum lahmen Esel" où tout le monde a bien ri. Les jeunes allemands sont beaucoup plus libres que les français, ce que nous avons adoré.

En revanche, nous avons moins aimé les moments passés seul à la maison, les grignotages toute la journée, les nombreuses visites chez McDonald's et le manque de repas en famille. Mais notre pire souvenir a été la séparation à la gare de Francfort. Même si certains le montrent plus que d'autres, nous sommes tous tristes de partir. 

Heureusement en mai, les retrouvailles avec nos correspondants s'annoncent plus que joyeuses. Thomas l'exprime pour nous tous: "Je suis impatient de le revoir et de l'accueillir pour lui montrer la vie française." Comme tous ceux qui ont vécu cette expérience, nous nous souviendrons toute notre vie de ce voyage. 

Les 21 reporters 

Motivés!

Der Himmel über Frankfurt

Engel? Photo mag

Gestern war der letzte volle Tag, den wir in Frankfurt verbrachten. Er fing ganz normal an, aber dann...

Erstmal gingen wir wie jeden Tag an die Gesamtschule OHS für vier Unterrichtsstunden. Dann fuhren wir mit der U-Bahn zum Maintower. Der Turm ist 200 Meter hoch, vielen wurde es schwindlig, weil sie Höheangst hatten und sie sind nicht bis ganz oben gegangen. Ich hatte auch ein bisschen Angst. Die Schüler, die oben waren, hatten einen Blick über ganz Frankfurt.

Danach gingen wir in die Eissporthalle, wo Amélie B. in einem Schließfach 1€ gefunden hat. Wir haben ein Gruppenfoto gemacht, wie die 42 Schüler und die beiden Lehrerinnen auf dem Eis stehen. Frau Giraudon und Frau Massot haben Privatunterricht im Eistanz von Agathe, Céline und Mélanie bekommen.
Schließlich fuhren wir nach Hause zurück, um uns vor der Abreise auszuruhen. Ich habe meinen Koffer gepackt und ich habe mit der Familie die Wurst gegessen, die ich aus Frankreich mitgebracht hatte.


mat/mag

Vertige sur la ville

On se serre et se rassure. Photo joc

La journée a commencé par la visite de la Maintower, s'est poursuivie par une séance mémorable à la patinoire et s'est terminée par la préparation de nos valises pour le départ aujourd'hui.

Lundi nous sommes allés à Francfort. Nous sommes montés au dernier étage de la Maintower, immeuble qui en compte 54 et qui est haut de plus de 190 mètres. L'ascenseur montait à 18 km/h, il fallait bailler très fort pour déboucher nos oreilles. Lorsqu´on est arrivé sur le toit, on a pu voir la cathédrale, le Römer, le fleuve et toute la ville qui s'étendait à nos pieds jusqu'aux montagnes noyées dans la brume. Les maisons et les voitures ressemblaient à des jouets. Mais je ne suis pas restée longtemps, je me sentais mal et j'avais le vertige. J'ai préféré rejoindre Leila, Théo, Margot, et Céline à l´étage au-dessous. Là, protégés par une épaisse vitre, nous avons dégusté nos sandwiches devant la vue panoramique sur la ville.

A 14 heures, les 42 correspondants se sont retrouvés à la patinoire. On pouvait voir des chutes spectaculaires mais aussi admirer les jolies pirouettes d´Agathe, Mélanie et Céline qui ressemblaient à des danseuses sur la glace. C´était très plaisant à voir. Puis on a pris une photo du groupe sur la glace en souvenir de cette belle sortie.

J'ai bien aimé cette journée qu´on a passé tous ensemble, Allemands et Français, pour la dernière fois. Malheureusement le départ approche, certains Français n'ont plus envie de préparer leur valise pour revenir à Deuil. Ils ont même commencé à pleurer car ils ne veulent plus quitter leur correspondant.

dek

Das Beste zum Schluss!

Eisprinzessinnen. Photo asa

Der letzte Tag, den wir zusammen verbracht haben, hat viele Emotionen ausgelöst.


Gestern Morgen haben wir für einige Stunden an den Unterricht unserer Austauschpartner teilgenommen, ich und Flavien haben sehr viel gelacht: wir haben nämlich neue deutsche Schüler kennen gelernt und mit ihnen deutsch gesprochen.
Nach diesen Unterrichtsstunden sind wir zum Maintower gefahren, einem sehr großen Turm in Frankfurt. Wir haben die Kirchen, den Main, den Römer gesehen. Nur wenige von uns sind nicht mit hochgefahren, um die Landschaft zu sehen und um sie zu genießen, die sehr schön war, da sie Schwindel hatten.


Dann sind wir zur Eissporthalle gefahren. Ich habe mich dort sehr amüsiert und da war es auch sehr schön. Die Deutschen und die Franzosen waren alle zusammen und sind Hand in der Hand Schlittschuh gefahren. Anschließend sind wir zum Mac Donald gefahren, um dort zu essen. Danach sind Marko, Angelo, Mehdi, Diana, Vanessa, Delphine, Selman, Thomas, Cédric, und ich zum letzen Mal in die Stadt gefahren. Das war einer der besten Tage, die ich in Deutschland verbracht habe.

boa

lundi 22 mars 2010

Tous ensemble

Zwischen Dino und Shopping


Die kleine Clique im Museum. Photo mmd

Am Samstag habe ich meinen Tag mit Vanessa, meiner Austauschpartnerin, Michelle ihrer Schwester, Nicole ihrer Mutter und Tatjana, ihrer Freundin verbracht. Ein großer Tag zu erzählen!

Wir haben ein deutsches Frühstück gegessen: auf dem Tisch standen Brötchen, Salami und Käse. Dann haben wir im Senckenberg Museum, ein Museum über die Entwicklung der Erde besichtigt. Ich fand es interessant: es gab Dinosaurierskelette und ausgestopfte Tiere. Michelle war sehr beeindruckt.

Nachher sind wir im Loop5 shoppen gegangen, aber ich habe nichts gekauft. Im Auto haben wir Zungenbrecher gemacht, zum Beispiel: "Fischer Fritz fischt frische Fische, frische Fische fischt Ficher Fritz". Das war lustig. Zum Schluss haben wir im Restaurant von ihrem Vater gegessen, Süßigkeiten für den Abend gekauft und Bowling gespielt: es gibt nämlich eine Bowlingbahn im Restaurantkeller. Sie ist klein, aber trotzdem gut! Jetzt weiß ich das: ein Tag in der Familie kann genauso so gut sein wie ein Tag mit Freunden.

mmd

Une piscine de rêve

A visiter de toute urgence! Photo Internet

Dimanche, Agathe, Amélie P, Sofiane, Angelo, Amélie B, Thomas, Céline et moi, nous sommes allés à la piscine Panoramabad avec nos correspondants.

Nous avons découvert un magnifique espace aquatique, avec un sauna, un jacuzzi et un grand toboggan qui atterrissait dans la piscine à l’extérieur. Nous sommes d’abord allés au jacuzzi, Céline, Janina, Laura et moi. L'eau était très chaude. Puis nous avons testé le toboggan avec tous nos correspondants. Il y avait une quinzaine de marches à monter et une énorme queue, il a fallu patienter longtemps. Nous avons fait plusieurs tours, c'était vraiment drôle et très amusant. Ensuite, certains sont allés au plongeoir du grand bassin où ils ont fait des sauts magnifiques. 

Nous nous sommes reposés au bord de l'eau, puis nous sommes revenus au toboggan. Et pour finir, nous sommes allés nous rhabiller et nous avons mangé une glace avant de rentrer chez nous vers 19h30. Cette journée a été magnifique, pour nous tous ! Elle restera inoubliable !

asa

Les stars du strike


Un champion en action. Photo asa

Ce week-end, un groupe franco-allemand s'est retrouvé au bowling.

Samedi nous sommes allés au bowling. Nous nous étions donné rendez-vous à 16h. Certains Français étaient anxieux car c'était la première fois qu'ils jouaient au bowling. Nous avons gagné la première partie grâce à Céline qui a remporté deux strikes. 

Les Allemands ont pourtant gagné la seconde partie: Selman, Cedric et Marko visent très bien, ils ont l'habitude de jouer. Mais les Français n'étaient pas déçus car ils se sont bien amusés. On a mangé des chips, Janina avait apporté des bonbons Haribo en forme de bouteilles de Coca qu'elle nous a distribués. Les uns jouaient, les autres les motivaient en criant en français ou en allemand. L'ambiance était joyeuse et bruyante.

Après les deux parties, nous sommes allés à la salle de jeux voisine pour jouer aux fléchettes. A 17 heures, Angelo, Marko, Selman et moi, nous sommes partis pour aller manger un kebab. Puis, chez Selman, nous avons joué à la Playstation. A 18 heures, nos amis sont rentrés chez eux. Selman et moi, nous sommes allés sur Facebook. J'ai pu parler à mon frère et à mon voisin et leur raconter ma journée.

bam

Nass vom Schwimmbad, nicht vom Wetter!

Zwei französische Frösche. Photo asa

Nach einer Woche, wo wir jeden Tag um 6 Uhr aufgestanden sind, haben wir am Wochenende bis 12 Uhr geschlafen.

Am Sonntagnachmittag sind wir ins Schwimmbad gegangen. Das Schwimmbad ist in Bornheim. Wir waren ein kleine Gruppe: Sarah, Janina, Sofiane, Puyan, Agathe, Felix, Amelie.P, Ines, Amelie.B, Diana, Angelo, Marko, Thomas, Cedric, Laura und ich. Laura wollte aber nicht schwimmen, sie hat uns zugeschaut. Wir sind mit der Rutsche gefahren, es hat viel Spaß gemacht. Um 18 Uhr 30 sind wir nach Hause gegangen. Sarah hatte ihre Schuhe in der Umkleidekabine vergessen, aber sie hat sie schnell wieder gefunden. Wir haben Fotos gemacht, weil wir die Situation lustig fanden. Wir sind dann mit der U-Bahn nach Hause gefahren.

Am Abend habe ich meine Eltern angerufen, und nachher habe ich mit Laura gegessen: als Hauptspeise hatten wir Bretzel und als Nachspeise Eis. Später haben wir uns noch Bonbons geteilt. Ich glaube, alle haben sich über den Tag gefreut: das Schwimmbad war schön, das Essen war lecker, wir haben alle zusammen gelacht und jeder hat die Sprache des anderen geübt. Nächsten Sonntag werde ich bestimmt nicht so viel Spaß haben, da ich meine Hausaufgaben nachholen muss...

goc

dimanche 21 mars 2010

Les plaisirs du shopping à Francfort

Sur la Zeil. Photo rol
"Ich mag Primark, weil es dort gute Klamotten gibt "

Samedi, un groupe franco-allemand est allé faire du shopping à Nordwest-Stadt. Il y avait Tim, Damian, Marie-Clémence, Stefanie, Félia, Katia, Mélanie, Florian, Oriane, Felix, Agathe, Maria, Leila, Puyan, Sofiane et moi. Nous nous sommes retrouvés dans le magasin Primark. Puis nous avons visité des tas de magasins comme C & A et Primark. J´ai posé la question suivante à un correspondant allemand : "Quel est ton magasin favori ?" et il m´a répondu très rapidement: "Ich mag Primark, weil es dort gute Klamotten gibt". A Primark, les gens étaient très nombreux, et les prix étaient si bas que la plupart du temps, chacun avait trois paniers pleins à la main.

Nous avons tous remarqué que les prix en Allemagne sont beaucoup plus bas qu'en France. Une boule de glace par exemple coûte en moyenne 0,80 € ici alors que chez nous, elle coûte 1,20 €. Nous avons trouvé des lunettes sympas et des boucles d'oreilles très amusantes.

Après le shopping nous sommes tous allés au MacDonald's pour le déjeuner. L´attente a été interminable. Il y avait tellement de monde que nous avons dû nous asseoir dehors sur un banc. Ensuite nous nous avons fait une balade dans le centre commercial.

Puis Tim et moi nous sommes partis tandis que les autres allaient dans un magasin de jouets. Ils ont acheté des ballons remplis d´hélium et se sont amusés à en avaler un peu... "Leur voix était très bizarre et amusante" nous a dit Mélanie Sambres. Et enfin chacun est rentré chez soi et on a passé une bonne soirée dans les familles.

rol

samedi 20 mars 2010

24 apprentis à l'imprimerie du Frankfurter Rundschau

Une impression vraiment impressionnante

L'enfer des rotatives offset. Photo joc


La visite de l'imprimerie du Frankfurter Rundschau n´était-il pas l'évènement principal de la semaine ?
 
Vendredi, nous avons assisté à une visite guidée de l'imprimerie du Frankfurter Rundschau. Elle est située au sud de Francfort à Neu-Isenburg. Le guide, un réparateur de machines, nous a d'abord fait un récit de l'histoire du journal. Nous avons ainsi appris qu'après la Seconde Guerre Mondiale, le journal fut le premier à obtenir une licence et qu'à l'époque il représentait tous les partis politiques (il serait plutôt de gauche maintenant). 1 000 000 de journaux sortent chaque jour de l'imprimerie, non seulement le Frankfurter Rundschau mais aussi des journaux croates, russes, arabes...    

Nous avons ensuite visité "le coeur" de l'imprimerie, une zone extrêmement bruyante où sont situées toutes les machines. On peut y apercevoir des journaux qui passent de toute part à la chaîne en faisant un véritable circuit. Nous avons quitté l'imprimerie avec un journal et un crayon en papier recyclé en souvenir. Pour rentrer nous avons comme d'habitude pris le bus et le métro. A l'arrivée à Nieder-Eschbach, chacun est reparti de son côté après avoir passé une très bonne matinée. 

bum

Rückschau trifft Rundschau

Diese Zeitungen werden nicht gelesen! Photo maa

Gestern haben wir die Druckerei der Frankfurter Rundschau besichtigt. Die Frankfurter Rundschau ist eine wichtige deutsche Tageszeitung, die eher links politisch orientiert ist.

Das Gebäude war groß und beeindruckend. Es gab Maschinen überall. Manche waren sehr laut und andere sehr schnell. Ein Mitarbeiter hat uns geführt, alles gezeigt und erklärt: er gab uns viele technische Details zu den Maschinen. Ohne ihn hätten wir gar nichts verstanden.

Am Nachmittag ging ich ins Schwimmbad mit ein paar deutschen und französischen Schülern. Dort hatten wir viel Spaß. Am Abend war ich aber sehr müde und ich freute mich auf das Wochenende, dann kann ich länger schlafen!

maa/mag

vendredi 19 mars 2010

Au zoo comme un pingouin dans l'eau

Flashé en pleine vitesse. Photo maa

Jeudi, nous avons visité le zoo de Francfort très connu pour ses singes et ses animaux nocturnes.

On a d'abord pris le métro pour le zoo. Là-bas, nous avons commencé par aller voir tous ensemble les ours noirs appelés Malaienbären, qui pèsent 50 à 60 kg. Ensuite nous avons vu les lions, "ils dorment jusqu'à 20 heures par jour." nous a traduit Mme Giraudon. Dans la maison des animaux nocturnes, dont l'entrée est surplombée par une chauve-souris géante, nous avons essayé de photographier des gerbilles qui sautaient partout. Mais il était beaucoup plus facile de prendre les chouettes qui restaient immobiles.

Dans la maison des singes, nous avons découvert des babouins, des orangs-outans, des gibbons aux joues blanches et des singes aux moustaches recourbées. Dur de faire des photos car ils ne cessent de se balancer de branche en branche! Heureusement, certains s'arrêtaient et prenaient la pose!

Près de la sortie se trouvaient les okapis, des sortes de grandes gazelles avec des pattes de zèbre. Nous avons continué notre petite balade et nous avons retrouvé nos correspondants (cette fois sans oublier la caméra) à l'école à 15 heures, et nous sommes repartis faire un bowling avec eux. Le soir, nous étions très fatigués après cette longue journée, mais aussi très contents d'avoir découvert le zoo au soleil.

sam

Tiere und Sport

Ein grüner kleiner Schnappi. Photo chc

Am Mittwoch waren wir ohne unsere Austauschpartner im Zoo und danach sind wir alle zum Bowling gegangen.

Um 7 Uhr 45 sind wir zum Unterricht mit unseren Austauschpartnern gegangen. Dann sind wir um 9 Uhr 20 in den Zoo gefahren. In Frankfurter Zoo gab es viele Tiere. Es gab Tiere, die auf dem Land und die im Wasser leben. Dort haben wir einen Maleinbären gesehen, der aus dem Tropischen Asien herkommt. Wir sahen auch viele Löwen. Sie schlafen manchmal bis zu 20 Stunden am Tag. Wir haben auch eine kleine, süße Katze gesehen, sie hieß Rostkatze. Danach sind wir zum Affenhaus gegangen. Aber die Gorillas waren nicht da. Der Frankfurter Zoo ist berühmt für seine Tiere: vor allem für die Affen und die Nachttiere. Später hatten wir Freizeit. Wir sind auf einem Spielplatz gewesen. Dort haben wir auch gegessen.

Um 15 Uhr waren wir wieder in Nieder-Eschbach. Dort trafen wir uns mit unseren Partnern und gingen zur Bowlinghalle. Wir waren ungefähr 20 Jugendliche. Wir haben zwei Spiele gemacht und Oriane hat gewonnen. Felia und ich spielten zum ersten Mal, so hatten wir keine Chance zu gewinnen. Aber Maria hat mir erklärt, wie die Kugel geworfen werden soll. Ich war dann sogar besser als Delphine, die schon gespielt hatte!

Es war ein langer und lehrreicher Tag: im Zoo haben wir die Tiernamen entziffert und im Bowling unsere Partner besser kennengelernt.

chc

Heimweh? Mal du pays?

CLG Denis Diderot, vendredi 19 mars, à 9H30. Photo mei

Le mal du pays, "Heimweh" en allemand, n'est pas une maladie au sens traditionnel du terme. Il n'y a pas de médicaments, de vaccin pour y remédier. 

Pas non plus de risques de contagion comme dans les cas de la grippe ou de la rougeole.

Mais si rien n'y fait, si vous êtes atteint(e), regardez cette photo, respirez bien, détendez vous. Souvenez-vous de la chance que vous avez de vivre dix jours à l'étranger.


mei

jeudi 18 mars 2010

Nos amis les bêtes

Un paresseux au soleil. Photo joc

La sortie du jeudi 28 mars au zoo a été très agréable, je sais que toute la classe pense comme moi et que personne n’oubliera cette journée.

Le zoo réunit presque tous les animaux du monde dans de vastes terrains adaptés à leurs paysages et à leur mode de vie. L’entrée du zoo de Francfort ressemble à celle d’un musée. Je craignais donc de m'ennuyer. J'ai vu des animaux originaires de différents pays, des lions, des lionnes, des gibbons, des flamants roses, des hérissons, des paons, des lémuriens, des paresseux... J’aurais aimé caresser ou rester quelques minutes avec les lions... mais je me se serais fait manger. A l'intérieur des bâtiments ou à l’extérieur, les animaux sont toujours admirables même s'il faisait un peu chaud et humide dans la maison des singes.                                                              

Le zoo possède aussi quelques animaux marins qui vont d’un simple poisson clown à un requin. Nous avons vu des reptiles tels des lézards ou des crocodiles et des insectes tels des cafards. Quelques insectes s’échappaient de leurs cages ou boîtes et en les voyant sur le sol, j'aurais bien voulu mettre ma chaussure dessus, mais cela n'aurait été pas bien pour le musée.

De retour chez mon correspondant, j'aurais apprécié une petite sieste mais Marko m’a annoncé qu’on allait à Francfort avec Janina, Thomas, Laura, Cedric, Sarah et beaucoup d’autres. A Francfort, on a tous dégusté une glace Häagen-Dazs avant de partir acheter des vêtements, des souvenirs ou des jouets. Ensuite nous avons visité l’une des grandes tours de Francfort. On devait être douze dans l’ascenseur Selman, le corres de Mehdi, a voulu montrer sa force en ouvrant les portes de l’ascenseur. Quand il a réussi, celui-ci s'est bloqué. Alors tous les Allemands ont commencé à le taper en lui donnant des petites claques pas méchantes. Tous les Allemands lui disaient  « Du bist dumm », je ne sais pas ce que cela veut dire mais je demanderai á Marko de me l’expliquer. Enfin, nous sommes arrivés à un Burger King où nous nous sommes restaurés avant de rentrer dans nos familles  respectives.

Cette journée a été enrichissante, très divertissante et «Awesome» comme j’aime bien le dire. J’ai pu créer des liens avec des gens que je ne connaissais pas ou que je ne portais pas personnellement dans mon coeur.                  

aya

Nos aventures à Mayence

Un angelo. Photo joc

Programme chargé : nous sommes allés à Mayence pour découvrir la ville et aussi l´histoire de Gutenberg, et ainsi prendre sa place quelques heures …

Mercredi matin nous avons pris le train pour aller visiter Mayence. Nous avons pu admirer la fontaine du carnaval qui se trouve sur la place, avec ses masques et ses personnages de contes en relief. Ensuite nous sommes allés voir l'église St Stephan. À l´intérieur se trouvent des piliers et des voûtes qui se relient entre elles, on se sent très petit. Un petit orgue est placé à gauche de l'autel, enfin quelque chose presque à notre taille ! L´église était en pierre de grès rose, et elle est très lumineuse, même assez étrange avec les vitraux de Chagall qui l'éclairent de leurs couleurs vives. 


Ensuite nous avons visité la cathédrale Saint-Martin. L´église est imposante, sombre et assez sobre, les piliers et les voûtes sont uniformes, sauf quelques fresques. Nous sommes vite ressortis dehors pour retrouver une ambiance plus vivante! On a eu droit à cinquante minutes de balade en ville. Katia, Sarah, Amélie, Agathe et moi, nous sommes allées dans quelques magasins, on a pris des photos et nous sommes revenues devant la cathédrale.

Notre groupe a alors rejoint l´atelier de Gutenberg, l'inventeur de l´imprimerie. On a essayé d´imprimer à l´ancienne méthode, comme au tout début de l´invention de l´imprimerie, mais imprimer sans imprimante, c´est compliqué… Pour imprimer à la manière de Gutenberg, on pose une feuille sur les caractères en relief, ensuite on tourne une manivelle, et une pression de deux tonnes imprime le motif sur la feuille. Et deux tonnes sur les doigts, cela peut faire mal!

Ensuite nous avons visité le musée. Notre guide nous a expliqué les étapes de la vie de Gutenberg. Elle nous a montré comment les couleurs de l´encre des imprimeurs et des copistes étaient créées et comment les parchemins étaient obtenus à partir de peaux d’animaux. Enfin nous sommes rentrés à Francfort aux alentours de 18h30. Nous étions tous bien fatigués!

orm

Mayence et ses secrets


L'artiste et son oeuvre. Photo joc

Aujourd’hui nous sommes allés à Mayence. Si vous voulez en savoir plus, lisez la suite…

Une fois arrivés à la Otto-Hann-Schule, nous avons attendu quelques minutes et puis nous sommes partis prendre le train. Nous avons changé une fois à la station "Hauptwache" et notre voyage a duré une heure jusqu'à la gare centrale de Mayence. Nous avons traversé la ville et nous nous sommes dirigés vers l’église St Stephan (St Etienne en français) où nous avons principalement admiré les vitraux de Chagall. L'artiste d'origine russe a créé cette oeuvre à 91 ans. On y voit des scènes de la Bible comme l'Arbre de vie, Adam et Eve au jardin d'Eden, la Crucifixion... Ces vitraux donnent une très belle lumière à l'église et l'ont rendue célèbre. 
 
A l'extérieur, nous avons mangé nos sandwiches et nous avons pu bénéficier d’un petit temps libre. Nous nous sommes beaucoup amusés. A 13 heures, nous sommes allés au musée Gutenberg où une guide nous a expliqué le fonctionnement de la presse à caractères mobiles. Devant nous, Sofiane a eu le droit d'imprimer une page de la Bible en deux colonnes et 42 lignes. Après cet exposé, nous avons continué la visite du musée avec la guide allemande. Elle nous a montré plusieurs Bibles originales très précieuses, elle nous a expliqué aussi la vie de Gutenberg, l'origine des différentes encres utilisées et la fabrication du papier. A 14h30, nous sommes allés à l’atelier où nous avons pu expérimenter les techniques de l’imprimerie de l’époque. C'était vraiment très bien et enrichissant.
 
Nous sommes repartis vers la gare, nous marchions très vite car nous ne voulions pas rater le train. Mais à mi-chemin, Thomas s’est rendu compte qu’il avait oublié la caméra à l'atelier. Il y est donc retourné avec Mme Massot, puis nous avons fini par tous nous retrouver à la gare avec la caméra et nous sommes rentrés chez nos correspondants. La journée a été riche, instructive et mouvementée!
 
leb / pea

21 Gutenbergs Lehrlinge in Mainz

Der Meister und seine Fans. Photo joc

Gestern sind wir nach Mainz gefahren. Wir haben die Kirche von St. Stephan, die Kathedrale von Mainz, das Gutenberg-Museum und die Werkstatt besucht. Die Bahnfahrt war lang, es war früh und die Tage sind kalt, aber wir sind immer bei guter Laune, als wir auf einen anderen Ausflug gehen.


Nachdem wir am Bahnhof in Mainz ankamen, gingen wir in die St. Stephan Kirche, wo Chagall, ein russischer Künstler, sehr berühmte Glasfenster gebaut hat. "Diese große Kirche wurde im Zweiten Weltkrieg zerstört. Sie wurde dann wieder aufgebaut, so dass sie wie vorher war. ", sagte Frau Leißner zu uns. Einige von uns wollte das Kloster sehen. Mit großer Bewunderung entdeckten wir diesen Ort. Die rosa Steine vermitteln einen Eindruck von Wärme und von Licht.

Dann kam die Mittagspause. Nach einer Stunde in den Geschäften gingen wir in das Gutenberg-Museum, wo wir uns in zwei Gruppen aufteilten. Die Führerin des Museums erklärte uns, was Gutenberg erfunden hat: Den Buchdruck mit beweglichen Buchstaben. "Er hat eine neue Druckmaschine gebaut, womit auch Zeitungen geschrieben wurden: damit konnte man nämlich auch Spalten drucken und nicht nur ganze Zeile. So ist es weniger anstrengend zu lesen". Die Führung dauerte nur eineinhalb Stunde. Dann gingen wir in die Werkstatt, wo wir Arbeiten mit Pressen sahen und wo uns eine Buchdrucktechnik mit Schablonen erklärt wurde. Wir durften selber drucken und einige Schüler haben richtige Meisterwerke gezaubert.

Als wir fast am Bahnhof ankamen, merkten wir, dass wir die Kamera in der Werkstatt vergessen hatten. Thomas und Madame Massot rannten zurück und holten sie. Wir verpassten den Zug von 16:32 Uhr aber wir nahmen den nächsten, er kam um 17:02 Uhr. Nach diesem langen Tag haben wir gut geschlafen.


pea

mercredi 17 mars 2010

Es gibt gute Stimmung in Deutschland!

Bereit für die Party! Photo rol


Aber warum war dieser Tag so perfekt? Gestern sind wir in Unterricht gegangen und am Abend haben wir alle zusammen im Restaurant gegessen. Wir haben ebenfalls Camilles Geburtstag gefeiert.

Die Unterrichtsstunden waren wirklich langweilig, weil wir die Lehrerinnen und die Lehrer nicht verstanden haben. Wir waren aber schon um 13Uhr10 fertig mit der Schule, das fanden wir gut.

Später gab es im Restaurant "Lahmer Esel" eine sehr reichliche Mahlzeit mit großer Cola, Frankfurter Würsten und Pommes. Ich habe Räucherlachs mit Kartoffeln und Kräuterquark gegessen, mir schmeckte es gut.

Camille war glücklich, da sie Geburtstag hatte und die Party war auch ein bisschen für sie. Zudem haben wir alle "Joyeux anniversaire" und "Zum Geburtstag viel Glück" gesungen und die nette Stimmung genossen.

Um 20 Uhr sollten wir nach Hause: wir mussten nur noch verdauen und ins Bett gehen.

lof

La douceur de vivre allemande

Deux amis. Photo mat

Aujourd'hui, nous avons assisté au cours de nos correspondants. Ce soir nous avons mangé au ''Lahmen Esel'', un restaurant allemand.

Contrairement aux cours français, les cours allemands laissent les élèves en pleine liberté. Ils ont le droit de parler, d'écouter de la musique, de se lever... Ce n'est pas du tout comme en France. Comme le disent Agathe et Amélie,"si nous faisons le quart de ce que les élèves allemands font, nous sommes punis!"

Ce soir, nous avons assisté à un dîner franco-allemand offert par l'association du jumelage entre Nieder-Eschbach et Deuil-La Barre. Certains ont aimé ce qu'ils ont mangé, et d'autres moins. Pour ma part, c'étaient des frites avec des saucisses de Francfort et j'ai bu du Fanta. Nous avons fêté l'anniversaire de Camille en lui chantant "Joyeux anniversaire" en français et en allemand.L'ambiamce était géniale. Les Français et les Allemands s'entendent très bien.

Nous apprécions chaque instant à Francfort et je suis heureux de vous faire part de la pensée des jeunes Français.

frf

mardi 16 mars 2010

Le goût de l'imprévu

En bonne compagnie. Photo joc

Ce matin nous avons été dispersés par petits groupes dans différentes classes à la Otto-Hahn-Schule et nous avons pu avoir un petit aperçu des habitudes des élèves allemands en cours. Mais ma matinée ne s'est pas terminée comme prévu.

Nous avons été accueillis par la 7Ga, une des nombreuses classes de l´établissement. Après un cours d´allemand, nous avons assisté à un cours de politique allemande. Le seul nom que nous avons reconnu a été celui d´ Angela Merkel... Les cours se sont terminés à 13H10, mais tout était approximatif.

Les Français sont partis et j'ai cherché désespérément mon correspondant. Avec l´aide d´une jeune Allemande très sympathique, j´ai commencé à interpeler les autres élèves pour savoir où il était. Quelqu'un m'a dit qu´il était rentré chez lui. Mme Giraudon a essayé plusieurs fois de l´appeler mais elle n'obtenait que sa messagerie. Ne le voyant pas venir, nous sommes allés manger un Kebab. Et ce fut un plaisir de déjeuner avec Mme Massot et Mme Giraudon!

azs

A la conquête de la langue et de la ville

Au sommet du centre commercial. Photo beo

Hier soir, nous avons été chaleureusement accueillis par nos correspondants. Aujourd'hui, nous avons découvert l'école OHS et le centre de Francfort.

Quand je suis arrivée à Francfort et que j'ai vu tous les correspondants allemands et leurs familles accourir vers nous, j'ai été un peu effrayée. Puis Florian et sa mère ont essayé d'engager une conversation "franco-allemande", Florian a pris ma valise et plus tard, en voiture, Frau Michel m'a fait une petite visite guidée de Francfort en me montrant quelques monuments. A la maison, Herr Michel et le petit Johannes m'ont accueillie chaleureusement et Florian m'a fait visiter la maison. La communication était compliquée, je ne comprenais pas beaucoup malgré le dictionnaire qui nous suivait partout.

Ce lundi matin, je suis allée à l'école avec mon correspondant et j'ai rejoint le groupe français. Puis nous avons visité les bâtiments de la "OHS". A 9h20, nous sommes partis dans le centre de Francfort où nous avons visité la maison de Goethe. C'est un grand écrivain allemand que nous pouvons comparer à Victor Hugo. Nous avons poursuivi par une visite du centre historique, le Römerberg, et de la cathédrale, puis nous avons retrouvé nos correspondants au Römer, l'hôtel de ville. Nous y avons écouté un discours de l'adjointe au maire qui nous a souhaité la bienvenue et qui nous a invités à partager un buffet. A ce moment-là, j'ai pu me rapprocher des autres correspondants. Des petits groupes franco-allemands se sont formés et nous sommes restés en ville ensemble pour faire du shopping.

Cette première journée a été géniale. Le séjour s'annonce bien!

beo

Frankfurt, da sind wir!


Erste Schritte durch die Frankfurter Stadtmitte - Foto cot


Die kleine französische Schülergruppe in der großen Stadt Frankfurt. Die Schüler sind gestern in Frankfurt angekommen.

Sie sind mit dem ICE gefahren. Sie sind von „Gare de L´Est“ abgefahren. Sie trafen ihre Gastfamilien am Frankfurter Hauptbahnhof. Sie gingen mit ihren Gastfamilien nach Hause. Die Schüler besichtigten die Häuser und schliefen ein.

Am nächsten Morgen sind sie mit ihrem Austauschpartner in die Schule gegangen. Sie trafen die Deutschlehrerinnen in der kleinen Aula. Sie besichtigten die Schule ohne ihre Austauschpartner undfuhren danach nach Frankfurt mit der U-Bahn. In Frankfurt besichtigten sie das Goethehaus, den Römer und den Frankfurter Dom. Durch Goethes erstes Buch und durch die Legende über Karl der Größe haben die Schüler eine Menge gelernt und es ist nur der Anfang!

cot

lundi 15 mars 2010

dimanche 14 mars 2010

Francfort, on arrive!

Enfin là! Mais où est mon corres? Photo joc


Nous sommes partis de la gare de l'Est à 17h09 et devrions arriver à 20h58 à la gare centrale de Francfort où nos correspondants nous attendront.

A la gare de l'Est, notre petit groupe s'est retrouvé sur la voie 4, nous avons longé le train Paris-Francfort puis nous sommes montés dans la voiture 22. Pendant le voyage, chacun a eu sa propre occupation; écouter de la musique, dessiner, prendre des photos, manger, lire ou envoyer les derniers messages pour la France. Nous avons passé la frontière à Saarbrücken, la nuit est déjà tombée, la plupart des passagers du wagon parlent allemand.

Dans le train, le voyage semble long. Nous sommes impatients d'arriver mais appréhendons un peu l'accueil de nos correspondants. "Je me pose beaucoup de questions.", avoue Agathe. Quelques-uns craignent que les parents allemands ne viennent pas les chercher. D'autres ont peur de ne pas réussir à communiquer, surtout les LV2. Nous espérons tous être accueillis comme un vrai membre de la famille. Nous imaginons un accueil chaleureux et convivial. "J'ai tellement hâte de voir ma correspondante!", ajoute Delphine.

Les premiers mots que nous prononcerons sûrement seront "Hallo! Wie geht's?" ... Nos petits cadeaux sont prêts. Nous les leur offrirons en arrivant chez eux. "C'est la moindre des choses pour les remercier de leur accueil.", dit Camille. Nous avons du vin, des livres, du foie gras, des chocolats, du saucisson, des macarons, de l'encens, des porte-clefs en forme de tour Eiffel...

Amélie dit qu'elle n'a peur de rien. Nous non plus d'ailleurs. Nous sommes confiants.

Les 21 reporters

Wilkommen! Bienvenue!

Notre salle d'attente. Photo Wikipédia

Notre journal de bord franco-allemand vient de s'ouvrir et nos valises vont se fermer.

Dans quelques heures, nous allons retrouver à la gare de l'Est nos chers élèves, vaguement stressés et sûrement très excités.

A Paris, le ciel est gris blanc et l'air un peu frais. A Francfort, la température aura quelques degrés de moins mais un bon redoux est annoncé en fin de semaine. Le printemps arrive, notre séjour peut commencer! Bis bald!

joc / mag